Une invitation à agir

Un appel à responsabilité

La démocratie représentative a prouvé son inefficacité, car la décision est le fait de quelques-uns, qui ont pris le pouvoir par un vote illusoire avec plus de la moitié des électeurs blottis dans l’abstention, avec des propositions trop incomplètes. Ce n’est pas une démocratie c’est une oligocratie..

De ce fait, la majorité du peuple est toujours déçue, les citoyens sont mécontents, sans pouvoir réellement s’exprimer sur les idées misent en œuvre, car ils ont signé un chèque en blanc pour 5 ans.

Cette masse de déçus perd espoir et enthousiasme qui sont les meilleurs moteurs du développement de l’économie, donc de l’emploi. Le pays s’anémie et on le constate depuis des décennies avec les résultats désastreux qui vont jusqu’à mettre en péril le devenir de la France en transformant petit à petit un grand pays en nation à la traîne. Les politiques menées sont idéologiques donc inéquitables car trop partisanes. L’intérêt de la France et des Français est mis de côté au bénéfice d’intérêts particuliers.

L’abstention est devenue majoritaire ce qui justifie notre démarche.

Il est devenu impératif de reconnaitre aux Citoyens leur droit à dialoguer, leur capacité à débattre et à mettre en œuvre la politique souhaitée par une vraie majorité.

Cette révolution culturelle qu’il faut opérer, doit se faire par les urnes et non dans la rue, d’où la nécessité de mettre en œuvre le Référendum Citoyen Libre et Souverain.

Lorsque il s’agit d’un référendum  citoyen libre et souverain, le résultat du vote correspond à une légitimité incontestable parce qu’il implique que l’abstention soit inférieur à la majorité du Corps électoral. Dans le cas contraire le vote est considéré comme nul.

Il faut donc convaincre le peuple qu’il peut et doit se donner la possibilité d’instaurer une démocratie véritable. C’est-à-dire le pouvoir aux citoyens, par les citoyens et pour les citoyens afin que le peuple ait la faculté de s’exprimer sur tous les problèmes pour lesquels il propose des solutions autres que partisanes.. C’est cela la vocation d’un contre-pouvoir pour l’instant inexistant.

Les conditions de mise en œuvre du R.L.S (référendum libre et souverain) pourront être la conséquence d’une pétition signée par un minimum de 450 000 électeurs.

Participer au collectif en faveur du Référendum  Citoyen Libre et Souverain, c’est indiscutablement agir dans le sens de l’histoire, celle des grandes réformes fondamentales sans lesquelles le pays ne sera pas à la hauteur des enjeux futurs.

C’est participer au combat contre l’oligocratie, c’est résister à une gestion et des structures qui grèvent le budget déséquilibré de notre état devenu un monstre.

 Les démocrates de ce pays, se doivent d’agir.

 Non, pas en se divisant, ce que font les partis politiques, mais en s’unissant dans le collectif  pour la vraie démocratie.

contact@referendum-souverain.org

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *