Quels rôles un citoyen peut-il jouer dans la société ?

Comment définir la citoyenneté ?

La citoyenneté ne se définit pas uniquement d’un point de vue juridique par la possession de la nationalité française et de ses droits civiques et politiques. Elle se définit aussi aujourd’hui comme une participation à la vie de la cité. Cependant, les citoyens n’ont aucun rôle obligatoire à jouer. En ce sens, le statut juridique de citoyen est un statut de liberté. Un citoyen peut choisir de participer (citoyen actif) ou non (citoyen passif) à la vie publique.

Toutefois, un citoyen actif a un rôle essentiel à jouer, qui prend tout son sens avec l’exercice du droit de vote. C’est à ce moment que le citoyen apporte sa contribution majeure à la société. En votant, mais aussi en faisant acte de candidature à une élection, il fait valoir son point de vue, change ou confirme les gouvernants, ou encore dans le cadre d’un référendum  décide des grandes orientations de la politique nationale.

En dehors des élections, les citoyens peuvent également, de façon quotidienne, jouer un rôle important dans la société. Par exemple, ils peuvent adhérer à une association, un syndicat ou un parti politique et, ainsi, tenter de faire évoluer la société dans laquelle ils vivent ou d’influencer la politique nationale.

A l’évidence, un citoyen se devrait d’être actif et de participer à la vie de son pays, à son devenir, donc à la manière dont il est dirigé, …… mais encore faut-il que les institutions lui en donne la possibilité !

Le citoyen doit se poser la question de savoir quelle est la forme la plus judicieuse pour résister à des décisions qui ne font le bonheur que d’un petit nombre alors que c’est le plus grand nombre qui doit être bénéficiaire des décisions de gestion d’un pays.

L’action violente ou illégale est à proscrire, car elle est nuisible à l’ensemble de la collectivité. Alors, que faire pour agir sans nuire ?

C’est de prendre la parole par les urnes pour changer les mauvaises donnes.

Ce principe d’action, c’est bien le référendum citoyen libre et souverain.

C’est le seul principe efficace et qui ne gêne personne. C’est un moyen raisonnable d’influencer directement et immédiatement les décisions dans le bon sens exprimées par  une majorité incontestable.

Pour que ce principe sain et salutaire puisse fonctionner, il est nécessaire de faire évoluer les états d’esprits gaulois, chagrins, qui sont habitués à critiquer tout ce qui bouge. Cela manque totalement d’efficacité et les gouvernants dont le principe essentiel est de diviser pour mieux régner ne s’en portent que mieux.

Il faut raison garder et accepter la règle démocratique qui est celle de la majorité absolue.

Personne n’a la science infuse, personne ne possède seul la vérité. Il faut donc accepter la règle selon laquelle la démocratie réelle dans un pays doit faire force de loi.

Une majorité de Français aujourd’hui se plait à dire que la France n’est pas une démocratie. Nous  partageons cette opinion et nous en appelons au bon sens, au réalisme, à l’efficacité. C’est tout le sens de notre combat au sein du collectif en faveur du référendum citoyen libre et souverain.

Nous n’aurons de cesse d’agir pour le référendum citoyen libre et souverain, et d’agir pour la démocratie.

Rendez-vous le 14 Avril prochain à la Brasserie Marius à Lyon 15 heures devant la gare de la Part Dieu.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *